LE PROJET WURI : UNE OPPORTUNITE POUR FACILITER L’ACCES AUX DOCUMENTS D’IDENTIFICATION

Conakry, le 10 Décembre 2021 Les membres du comité de pilotage du Programme d’Identification Unique pour l’Intégration Régionale et l’Inclusion en Afrique de l’Ouest se sont réunis au palais de la Colombe pour la présentation du Système Central d’Identification du projet WURI. Le Premier ministre, a présidé la rencontre.

La matérialisation du Système Central d’Identification du projet WURI va permettre de mettre en place un registre national biométrique des personnes physiques. Un numéro d’identification unique sera attribué à chacun. L’enjeu est de contribuer à l’amélioration de la Gouvernance et l’accès aux services publics et privés. Pour le Coordonnateur du projet, Ibrahima Sory Keita, en plus d’autres projets dans son agenda, Wuri va se focaliser sur le registre des personnes physiques. Dans un contexte de transition dont la fin sera marquée par l’organisation des élections fiables basées sur des fichiers biométriques, le projet Wuri offre l’opportunité pour le pays de se doter un registre fiable dont les données pourraient servir de base à un fichier électoral national. Pour le Premier Ministre Mohamed Béavogui, le projet Wuri est d’un fort potentiel et d’un intérêt capital. « Il est important que Wuri soit présenté et compris afin de connaître les difficultés présentes et comment y remédier ». Le Chef du Gouvernement a demandé aux membres du comité de pilotage du Programme d’Identification Unique pour l’Intégration Régionale et l’Inclusion en Afrique de l’Ouest de considérer ce projet comme un objectif pour la transition. Le Premier Ministre a ajouté : « On vous demande de faire un travail plus rapide afin que chaque habitant de la Guinée soit identifié. Votre rôle est très important. Nous devons faire le recensement de la population maintenant. Vous devez réfléchir sur comment dérouler afin d’aller vers des élections libres et transparentes pour notre pays ». Avant d’y arriver, le projet Wuri doit faire valider ses systèmes, s’assurer de la fiabilité et de la conformité des outils aux standards internationaux. « C’est l’opportunité de créer dans chaque région un centre digital pour que chaque guinéen puisse régler son problème de document à partir de sa sous-préfecture, de son village. Ce sont les objectifs que je vous donne » a conclu Mohamed Béavogui.

Connectez-vous pour poster des commentaires

Conseil, Déclaration et Lettre

2730

LA LETTRE D'INFORMATION DE LA PRIMATURE

Dans ce dernier numéro riche et varié nous revenons entre autre sur : -les échos de la présentation…