DR IBRAHIMA KASSORY FOFANA « INVESTIR DANS LA PAUVRETÉ ABSOLUE EN APPORTANT DE L’AIDE AUX FAMILLES EST PRIMORDIAL»

Conakry, le 28 Mai 2021 – La Directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre est reçue en audience par le Premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana.

En visite de travail en Guinée, Marie-Pierre Poirier vient s’enquérir de la situation de la riposte à l’épidémie à virus Ébola, mais également évaluer le programme de coopération avec le Gouvernement guinéen.

Au palais de la colombe, la Directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre a aussi fait part de ses observations sur les pratiques et les solutions après des discussions sectorielles autour de la digitalisation du secteur éducatif. Marie-Pierre Poirier a par ailleurs salué la mobilisation des autorités dans le cadre de la mise en place de la couverture universelle sur toute l’étendue du territoire avec la convergence des actions, l’engagement communautaire et un dialogue respectueux avec les communautés.

Enfin, la Directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre a remercié le Premier ministre Kassory Fofana pour avoir accepté d’être le guide de l’accord nutritionnel. « La Guinée fait beaucoup d’efforts multi-sectoriels pour améliorer les conditions de l’enfant » a précisé Marie-Pierre Poirier.

Pour sa part, le chef du Gouvernement a félicité l’UNICEF pour sa proximité avec les populations en termes de sensibilité et de préoccupations dans l’amélioration du bien-être. Selon Dr Ibrahima Kassory Fofana, tout comme l’UNICEF mais a un autre niveau d’échelle, l’ANIES fait de l’enfance une problématique nationale d'inclusion économique et sociale en vue de réduire la pauvreté et améliorer la qualité de vie. « Je crois fermement qu’investir dans la pauvreté absolue en apportant de l’aide aux familles est primordial».

Sur la digitalisation du secteur de l’éducation, le Premier ministre est convaincu que cela permettra de réduire les lacunes, l’inefficacité de certaines approches et va améliorer la qualité de l’enseignement pédagogique. Quant à la situation nutritionnelle, un cadre de concertation interministérielle est créée. L’installation de la structure sera mise en place pour définir des axes de travail sur la nutrition en Guinée.

Connectez-vous pour poster des commentaires

Conseil et Déclaration